La Bouillotte dans l’histoire

On: mardi, septembre 25, 2018

La Bouillotte dans l’histoire

De tous les temps, l’homme a cherché à se réchauffer et depuis le siècle dernier, plusieurs façons de type « Bouillotte » ont été créées et utilisées par l’être humain afin d’apporter chaleur et confort dans des circonstances ou des lieux qui en été dépourvus.

Vers 1900, La bouillotte, avant d’être une poche de caoutchouc dans laquelle on y a de suite insérée de l’eau chaude s’est vue être de diverses façons telle que des briques chauffées au feu et glissées sous les lits afin de diffuser de la chaleur durant le sommeil, des bassinoires en cuivre que l’on remplissait de braises encore ardentes et que l’on passé et repassé sous les draps avant de s’y glisser mais aussi des bouteilles en gré remplies d’eau chaude et qui restera le premier ancêtre de la bouillotte à eau.

C’est bien plus tard dans les années 50, que la bouillotte à eau en caoutchouc fit son apparition dans les habitudes quotidiennes et trouva immédiatement sa place dans tous les foyers grâce à sa simplicité de remplissage et d’utilisation mais surtout sa durabilité de chaleur dû à l’eau chaude insérée dans cette poche en caoutchouc parfaitement étanche.

Ainsi, avec ce nouvel ustensile, nos grand-mères et arrière grand-mères ont vite adopté cette bouillotte à eau fort utile et qui permettait d’offrir plusieurs heures de chaleur alors qu’à cette époque, le chauffage dans les maisons n’était pas aussi confort qu’à nos jours.

Durant plus de 2 ou 3 décennies, la bouillotte fut utilisée sans se poser la question si cela était tendance ou pas et c’est à partir des années 80 que cet ustensile fort utile fut relayé au placard des objets désuets sous prétexte que la bouillotte n’était plus à la mode et donnait une image vieillotte à celles et ceux qui l’utilisait.

C’est ainsi qu’au début des années 2000, alors que les sujets de l’écologie et le développement durable arrivaient sur le devant de la scène dans les médias que l’idée a germé chez Les Bouillottes de Béa en voulant remettre au goût du jour cet ustensile devenu désuet et démodé mais OH ! combien utile.